Mise en situation

Se mettre à la place de quelqu’un n’est jamais évident. Essayé de vous mettre à la place des joueurs de cette histoire.

Voilà la mise en situation:

– Table cash NL100 (blind 0.50€ / 1€)
-3 joueurs pré-flop qui se termine en face à face.
Je vais nommer les joueurs, Le bon, la brute et le truand.

Le bon se trouve au bouton avec [kd][ks], Le truand en SB et la brute en BB.

Le bon à 190€, la brute à 110 € et le truand 325€

Le bon envoi 3€, le truand relance à 10€, la brute se couche et le bon complète.

Regardons un peu ce flop [3h][9h][7d].

Les 2 cœurs font un peu chier le bon, donc il décide d’envoyer 18€, mais le truand ne se laisse pas faire ! !

Il le sur-relance à 36€.

Le bon se pose bien des questions.
– Quelle main peut-il avoir ?
– Oserait-il sur-relancer en cherchant son tirage couleur ?
– Le bon le voit plus avec une paire en main… les valets ou les dames
– Il pense quand même au AS….ça serait moche si il les avaient ! !

Après un bon moment de réflexion le bon décide de le sur-relance à 61€ avec quelques gouttes de sueurs sur le front.

Le truand se met à son tour à ruminer ! ! Et  la surprise il envoie son tapis.

Avant que je te raconte la suite, je te pose la question. Tu fais quoi si tu es à la place du bon ?

Le bon finit par payé en mesurant bien qu’il pouvait perdre tout son stack (195€), mais si il ne paye pas dans ce cas de figure avec quoi peut-il payer !  !

Voilà un joli pot à prendre, environ 380€

Le truand montre une paire, le bon ne c’était pas trompé, mais c’est la paire [ah][as].

Le bon est dégouté il pense vraiment qu’il a poisse. La turn est un dame.

Quelles est le pourcentage qu’un roi tombe à la river ?

Peu importe le pourcentage ! !  Le beau, le grand, le magnifique ROI tombe river.

Le bon eu un grand soupire de soulagement avec comme pensée “ je suis un peu chattard ”.

Comme tu peux te douter, le bon c’est moi. Si je ne paye pas avec les [kd][ks] dans ce cas de figure j’arrête de suite le poker !

Laisser vos avis, points de vue de cette situation. Qu’auriez vous fait ?

On en reparle vendredi…